Visite de la famille du 1st Lieutenant Marv Rosvold en Normandie

 

Le CAF French Wing et l’Overlord Museum de Colleville sur Mer, représenté par son Directeur, Nicolas Leloup, ont eu l’immense honneur d’accueillir la famille du pilote Marvin Jerome Rosvold.
Le 17 août 1944, de retour de mission sur le secteur de Putanges, Marvin J. Rosvold du 397th Fighter Squadron, du 368th Fighter Group, 9th Air Force, est abattu, le moteur de son P-47 touché par la FLAK. Il saute en parachute du côté de Falaise et tombe dans les lignes alliées. Il rejoint son unité le lendemain. En 1992, Michel Rainfroy, passionné d’Histoire et d’Aviation, trouve le site de crash au sud de Falaise et déterre le moteur et les 8 mitrailleuses, avec l’aide de Michel Leloup, le propriétaire du Musée de Falaise. A cette époque ils ne savent pas qui était le pilote de ce P-47. En 2011, Stéphane Duchemin, le Président du French Wing de la Commemorative Air Force découvre et restaure le parachute du 1st Lieutenant Rosvold et trouve toute son histoire excepté où son avion est tombé. La rencontre de Michel Rainfroy et Stéphane Duchemin en 2016, avec la mise en commun de leurs recherches, permettra de déterminer que le P-47 trouvé par Michel Rainfroy est bien celui de Marv Rosvold.
Son frère Harlan, vétéran lui aussi de la Seconde Guerre mondiale, Caporal de l’US Marine Corps, sur le théâtre d’opération du Pacifique (Tinian, Saipan et Iwo Jima), sa Fille Suzan et 5 membres de la famille Rosvold ont pu découvrir les restes de son avion et son parachute et suivre ses pas sur les lieux
C’est donc le jour notre de fête nationale que rendez-vous leur avait été donné à Vierville pour un déjeuner avec vue sur le front de mer. A la fin du repas ils eurent la surprise qu’on leur présente leur chauffeur pour l’après-midi, Michel Meslin, qui allait les véhiculer en Dodge WC51 daté de 1942, pour ainsi les replonger dans l’ambiance de 1944.
A 14h, ils étaient attendus à l’Overlord Museum de Colllevile par un public nombreux en présence du Maire, où Nicolas Leloup, le Directeur, prononça un discours fort émouvant. La famille pu enfin découvrir, non sans émotion également, les restes du moteur du P-47 et le parachute de Marv Rosvold. Nicolas Leloup avait fait fabriquer pour l’occasion de cette exposition temporaire, un bâti pour y présenter le moteur et les 8 mitrailleuses ainsi qu’un panneau d’information en français et anglais.
L’accueillant personnel du Musée Overlord a alors invité les participants à prendre un verre de l’amitié et Harlan Rosvold s’est prêté au jeu de la dédicace sur des livres et photos et sur des profils du P-47 de son frère réalisés par le talentueux Gaëtan Marie.
La famille Rosvold a de nouveau embarqué dans le Dodge pour rejoindre le cimetière américain de Colleville voisin pour une visite et s’y recueillir.
L’après-midi se terminait par une balade en Dodge le long de la plage d’Omaha.
C’est Mireille Bajum qui accueillit une quinzaine de convives pour un dîner dans son manoir, Le « Domaine de Bayeux » qui fut suivi par la projection d’un diaporama réalisé par Stéphane Duchemin, expliquant les opérations du 368th FG en Normandie et le déroulé de la 65ème mission du 1st Lieutenant Rosvold, celle-là même à l’issue de laquelle il fut contraint de sauter de son avion en parachute.
Le matin du 15 juillet, la famille Rosvold se rejoignit à Cardonville, sur le secteur de l’ancien ALG A-3 où était basé Marv et le 368th FG pendant l’été 1944. Le Maire, Madame Chantal Faudemer leur avait préparé un bel accueil, elle avait hissé les couleurs américaines, préparé une réception dans la petite Mairie où étaient exposées des photos de Cardonville de l’époque et où elle projeta un film réalisé à partir d’images d’archives US produit par la communauté de communes. Elle accompagna le groupe au Château de Cardonville qui fut utilisé pendant la guerre comme Quartier Général et Officer Club du 368th FG. C’est aujourd’hui une exploitation agricole appartenant à Monsieur et Madame Mattmann dont la fille accueillit la famille avec gentillesse et leur fit visiter les lieux.
Madame Faudemer avait donné RDV aux élus de la commune et à ceux de la commune voisine d’Osmanville au monument dédié aux hommes du 368th FG et ceux du 816th Engineer Aviation Battalion qui ont construit le terrain. Des fleurs furent déposées au pied de la stèle et Madame le Maire préféra des applaudissements à la traditionnelle minute de silence pour célébrer ses hommes. Un convoi de véhicules militaires et de reconstituants passa devant le monument.
Le groupe reprit la route jusqu’au secteur de Falaise où le Maire de St Pierre du Bû les attendait pour un rafraîchissement. Là, Michel Rainfroy, le découvreur de l’avion les rejoignit.
Sur le chemin du champ dans lequel l’avion de Marv tomba, un bref arrêt fut fait à l’endroit de la position de la batterie de FLAK allemande qui le toucha probablement. Puis le propriétaire du champ en permit l’accès à la famille. Michel Rainfroy, équipé de son détecteur entama une première prospection qui se révéla infructueuse. Nicolas Leloup avait emmené avec lui les photos prises en 1992 lors de l’exhumation du moteur et des mitrailleuses. Un dernier coup d’oeil leur fut jeter qui permit de situer approximativement la zone. Stéphane Duchemin et Michel Rainfroy entreprirent une dernière recherche et Stéphane fit s’activer le signal sonore du détecteur et sortit les premiers morceaux de fuselage qui furent remis à Suzan. Thomas son mari creusa encore et en sortit d’autres morceaux. Sue repartit avec quelques pièces de l’avion de son père et un peu de terre de l’endroit où il se crasha.
L’arrêt suivant fut fait à l’endroit où Marv atterrit et où une habitante avait découvert un matin son parachute. Sue, Nicolas Leloup, Mathieu Bianchi et Stéphane Duchemin rencontrèrent son fils qui habite aujourd’hui la maison et qui se trouve être un grand passionné d’Aviation et de warbirds.
A 16h30, le Maire de St Pierre du Bû avait convié la famille Rosvold à une cérémonie au monument aux morts du village. Un public nombreux les y attendait à leur arrivée. Des jeunes du village montèrent les couleurs américaines, françaises et européennes. Les musiciens de l’école de musique locale en sonnèrent la montée. Une garde d’honneur de 25 porte-drapeaux des associations d’anciens combattants était présente, aux ordres du Maire, ancien Colonel de l’Armée de l’Air. Ce dernier prononça un discours traduit simultanément par une interprète pour la bonne compréhension de nos amis américains. Une gerbe fut déposée par la famille Rosvold accompagnée du Maire à l’issue de laquelle la sonnerie aux morts fut jouée suivie d’une minute de silence. Les hymnes américains, européens et la Marseillaise furent entonnés. Monsieur Leroux, le Maire de St Pierre du Bû remit ensuite la médaille d’honneur de la ville à Sue et à Harlan qui furent très touchés et émus de ce geste de gratitude et de respect du peuple français envers les combattants qui se sont sacrifiés pour leur liberté.
Le Maire invita enfin l’assemblée à le suivre à la salle des fêtes jouxtant pour y servir un vin d’honneur. Les porte-drapeaux se disposèrent en haie d’honneur pour y accueillir les invités et les membres de la famille Rosvold les saluèrent et les remercièrent individuellement. La salle avait été décorée dans les couleurs de nos deux pays avec un joli chemin de table. Michel Rainfroy y avait disposé une exposition de pièces d’avions, de photos et documents sur ses années de recherches sur les avions tombés dans la région et principalement les P-47 Thunderbolt. Le Maire expliqua à l’assemblée les conditions de la résolution des mystères entourant les circonstances de la 65ème mission de Rosvold et passa la parole à Monsieur Rainfroy, Nicolas Leloup et Stéphane Duchemin.
Les habitants purent en profiter pour échanger avec la famille Rosvold et poser des questions à ceux qui avaient découvert son histoire opérationnelle en Normandie.
Stéphane Duchemin au nom du CAF French Wing tient à remercier la famille Rosvold de s’être déplacée en France pour honorer Marv, Nicolas Leloup et l’Overlord Museum pour avoir organiser et financer cette opération, les collaborateurs du Musée pour leur accueil, le Maire de Colleville Patrick Thomines, François Mathy, Michel Meslin, le propriétaire du magnifique Dodge WC51, Bertrand Brown pour ses profils du P-47 de Marv, Mathieu Bianchi, Patrick Pierre et les locaux John Rouxel, Kevin Rouxel et Jérôme Delile, membres du French Wing pour leur soutien, Mireille Bajum, le Domaine de Bayeux pour son accueil, Michel Rainfroy, découvreur des restes de l’avion pour ses recherches, commentaires et son exposition, Chantal Faudemer, Maire de Cardonville, sa famille et les élus des communes de Cardonville et Osmanville, la famille Mattmann propriétaire du Château, Jean-Claude Leroux, Maire de St Pierre du Bû et ses concitoyens et bénévoles, pour leur accueil exceptionnel.

Pour voir les photos de ces deux jours c’est ici 



LEAVE A COMMENT